Les petits moments en dehors de la dictature sanitaire

Alors même que s’est tenue une mini-fête au parc des Buttes-Chaumonts à Paris en ce dimanche 25 avril ensoleillé, on ne peut s’empêcher de tous rêver de la sortie du Covid. Pour voir la vidéo de la fête improvisée aux Buttes-Chaumont : https://twitter.com/ClementLanot/status/1386360038667784196

Sortir, c’est devenu ce moment pénible où l’on est emprisonné sous un masque pour profiter du soleil 😒. Sortir, c’est finalement rester enfermé avec soi-même, à l’extérieur.
On le fait tous, tirer sur ce bout de tissus pour inspirer un peu de cet air frais qui nous manque tant, mais ce n’est qu’une petite bouffée pour ensuite retrouver le “confort” de cette protection. Finalement on est mieux chez soi, libre de respirer.

Je porte pour ma part des masques FFP2 depuis l’arrivée des nouveaux variants, on y est au chaud mais bon c’est le prix à payer pour une meilleure protection (en plus du coup réel €€€). Je portais toujours des masques chirurgicaux, avant cela, cependant il ne sont conçus que pour protéger les autres autours de nous, alors plutôt que d’enrager avec des voisins de métro qui le portent sous le nez, j’ai sauté le pas.

Je ne peux m’empêcher de penser que Mickey 3D était un visionnaire avec la chanson – Respire – de 2003. Quand je pense que j’ai toujours écouté ce son avec une légère angoisse de me dire, que non, cela ne concernerait pas ma génération mais que cela viendrait plus tard peut-être. Si j’avais su…


On pouvait hier admirer l’arrivée de Thomas Pesquet sur la Station Spatiale Internationale, lui et son équipage ont fait la bise à tous les autres scientifiques sur place. Qui aurait crû qu’ils puissent finalement vivre des vies plus normales que nous à 100km au dessus de nos têtes.

Embrassads à l’arrivée à l’ISSs
Aujourd’hui nous sommes allés respirer sous nos masques au jardin botanique de Wroclaw

Et si on faisait comme les astronautes, et que l’on créait des communautés sous cloche avec période de quarantaine pour y accéder ? Nos gouvernements sont incapables de prendre les mesures comme ceux de Chine ou de Nouvelle-Zélande. J’envie jalousement mes amis en Chine, alors oui leur vie sont surveillées au possible avec le passeport vert, mais au moins ils peuvent aller faire la fête, aller au restaurant, faire du sport etc… Ils n’ont plus à porter le masque sauf dans les transports et la vie économique à repris son cours.

Pour conclure sur une note positive, je vous propose une belle photo printanière, la nature, elle, semble mieux se porter quand les activités humaines ralentissent. 🌸
Je recommande le documentaire “L’Année où la Terre a changé” par le naturaliste britannique David Attenborough 🙂.

Prise aujourd’hui au jardin botanique

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: